Tremeur (Carnoet 08/16)

Au Vè siècle, Conomor règne sur une grande parie du nord-Ouest de la Bretagne, la domnonée, et dans la tradition, ce comte a la réputation d’être une sorte de barbe bleue: il fait décapiter son épouse, Sante Triphine, ainsi que leur fils Saint Tremeur!

Saint Gildas avait baptisé celui-ci de son propre nom, Gweltaz-Gildas, avant de lui donner une formation monastique à saint-Gildas-de-Rhuys. Il y menait une vie exemplaire avant d’être découvert pas son père Conomor qui le décapita.
Temeur est représenté en saint Céphalophore, c’est à dire portant sa tête entre les mains.

A Carnoet le saint est orienté vers Carhaix, placé sous son patronage, et où l’église lui est dédié.

IMG_9322

Publicités

Ils sont 3 (Pont-l’Abbé 08/16)

Jadis appelé Pont-Christ, cet ouvrage est l’un des rares pont habités en France avec ceux de Landerneau et de Narbonne. La spécificité de cette construction réside en effet dans sa double fonction, à la fois habitation et de circulation.

Vers le 12è siècle, les seigneurs du chateau et, dit-on, les abbés de Loctudy décidèrent d’édifier un premier pont, à l’emplacement du pont actuel. Cette construction eut une telle incidence qu’elle donna son nom à la ville. A la fois barrage et pont, il était utilisé par les marchands, les voyageurs et les pèlerins…

IMG_0037

Mais pourquoi donc? (Lisbonne 08/10)

Personne ne nourrissait ces poissons. Toujours encore je me demande ce qu’ils faisaient là et pourquoi ce regroupement?

Alors ça se passe à Lisbonne, en bordure du Tage au niveau du quai des Colonnes. Bien sûr, je n’étais pas le seul à contempler cet agglutinement de poissons (d’ailleurs, encore une question: quelle race de poissons? Une autre: poisson de mer ou de rivière?) et ça m’a occupé bien 10 mn avant de repartir visiter la ville…

IMG_4275